VOUS UTILISEZ VOTRE INHALATEUR BLEU* 3 FOIS OU PLUS PAR SEMAINE?

Ce petit test peut vous aider à déterminer si, comme de nombreuses personnes, vous comptez trop sur votre inhalateur bleu.1

Si vous utilisez votre inhalateur bleu* 3 fois ou plus par semaine pour traiter votre asthme, cela signifie que vous comptez peut-être trop dessus.

Cela pourrait être le signe que votre asthme n’est pas bien contrôlé, ce qui accroît votre risque de crise d’asthme. 3

Ce petit test peut vous aider à déterminer si, comme de nombreuses personnes, vous comptez trop sur votre inhalateur bleu. 1,2

Vous pouvez discuter de vos résultats avec votre médecin ou votre pharmacien pour savoir s’il existe une autre option de traitement adapté à votre cas.

DÉCOUVREZ L’HISTOIRE DE
TIFFANY TAYLOR

Voici une vidéo de Tiffany Taylor, une jeune femme qui comptait trop sur son inhalateur bleu. REGARDEZ et réfléchissez à votre utilisation de l’inhalateur bleu. PARTAGEZ pour aider les autres aussi.

VOTRE POINT DE VUE SUR VOTRE INHALATEUR BLEU*

Ce petit test peut vous aider à déterminer si, comme de nombreuses personnes, vous comptez trop sur votre inhalateur bleu.1,2

Voici ce que d’autres personnes ont dit sur leur inhalateur bleu.
Veuillez cliquer sur le bouton qui représente le mieux dans quelle mesure vous êtes d’accord ou pas avec chaque déclaration.
Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses. Votre avis nous intéresse.

 


Le questionnaire à 5 questions – conçu et développé par le professeur Rob Horne, University College London (UCL), un expert de premier plan en médecine comportementale, en collaboration avec des collègues de l’International Primary Care Respiratory Group (IPCRG) – est adapté du Beliefs about Medicines Questionnaire (BMQ).4 ll a été entièrement financé par AstraZeneca UK Limited. L'initiative Asthma Right Care est un mouvement mondial dirigé par l'IPCRG et financé par AstraZeneca au niveau mondial.

Ceci n’est pas un avis médical. N’ARRÊTEZ PAS ou NE CHANGEZ PAS L'UTILISATION DE VOS MÉDICAMENTS contre l’asthme sans consulter votre médecin.

Ceci n’est pas un avis médical. N’ARRÊTEZ PAS ou NE CHANGEZ PAS L'UTILISATION DE VOS MÉDICAMENTS contre l’asthme sans consulter votre médecin.

RÉFÉRENCES

  1. Price D. et al. Asthma control and management in 8,000 European patients: the REcognise Asthma and LInk to Symptoms and Experience (REALISE) survey. NPJ Prim Care Respir Med. 2014;24:14009.
  2. Martyn R. Partridge et al. Attitudes and actions of asthma patients on regular maintenance therapy: the INSPIRE study. BMC Pulm Med. 2006;6:13.
  3. Global Initiative for Asthma (GINA). Available at: https://cli.re/GINA (last accessed July 2020).
  4. Horne R, Weinman J, Hankins M. The Beliefs about Medicines Questionnaire: The development and evaluation of a new method for assessing the cognitive representation of medication. Psychology & Health. 1999; 14(1):1-24.
  • * Contient un médicament appelé SABA (β-agoniste à courte durée d’action), prescrit pour soulager rapidement les symptômes de l’asthme.